« L’artisanat du Bâtiment ne doit pas passer à côté du BIM », Patrick Liébus Vie des sociétés | 13.02.17

Partager sur :
Dans une vidéo dévoilée ce lundi, la Capeb invite les chefs d’entreprises artisanales du bâtiment à se lancer dans la démarche BIM, une méthode de travail qui présente « de nombreux atouts ». En effet, plus qu’un défi, l’adoption des outils numériques est une « opportunité » pour l’artisanat du bâtiment. Gestion facilitée, gain de temps, coordination simplifiée… La Capeb fait le point sur les enjeux et bénéfices du BIM.
Bien que le BIM présente « des avantages concrets » pour leur activité, nombreuses sont les TPE à ne pas être prêtes à l’adopter. C’est face à ce constat que la Capeb a décidé de mobiliser son Réseau afin d’informer les entreprises sur le BIM, ses enjeux et ses bénéfices.

A travers une vidéo « courte mais efficace », la fédération professionnelle « casse les idées reçues » et se propose de répondre aux principales interrogations des chefs d’entreprises artisanales sur cette nouvelle façon de travailler. L’objectif : les inciter à se l’approprier.

Un outil pour tous

La Capeb rappelle que le BIM concerne tous les acteurs de la chaine et permet de « s’informer mutuellement et de mieux coordonner leurs interventions sur un chantier commun ».

« Chacun des acteurs conserve son expertise métier et transmet ses informations simplement et directement à l’ensemble des parties prenantes. Le BIM permet ainsi d’assurer à tous le même niveau d’information en temps réel », explique un communiqué.

« Les outils numériques permettent à de nombreux secteurs d’activité de se développer en améliorant leurs modes de fonctionnement. L’artisanat du Bâtiment ne doit pas passer à côté », estime Patrick Liébus, Président de la Capeb. Fruit de cette évolution numérique, le BIM est une « opportunité » pour les TPE pour leur permettre de travailler « dans des conditions plus efficaces et donc optimiser leurs chantiers ».

Gestion facilitée, gain de temps et donc de productivité, coordination simplifiée avec les autres intervenants, archivage automatique des données d’un chantier, etc. Les bénéfices potentiels du BIM « sont nombreux ».

« Nos chefs d’entreprises artisanales ne doivent pas se sentir dépassés par le BIM et la maquette numérique. Si les outils sur mesure pour les TPE sont encore en développement, le BIM est une formidable opportunité pour elles, de gagner en temps et en efficacité et de valoriser leur professionnalisme auprès de leurs clients », conclut Patrick Liébus.



La Capeb et le BIM

Afin que le BIM profite pleinement aux entreprises artisanales, la CAPEB est vigilante sur trois points :
- que les outils du BIM et de la maquette numérique soient abordables et adaptés aux TPE et à leurs marchés
- que les artisans ne soient pas exclus de la démarche, qu’ils mettent en œuvre ou fabriquent leurs propres produits
- que les process et l’environnement juridique du BIM soient normalisés et sécurisés.

Rose Colombel

Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Transition numérique : nouveau partenariat pour la Capeb

Transition numérique : nouveau partenariat pour la Capeb

Afin d’accompagner les entreprises artisanales dans leur transformation digitale, la Capeb a noué un nouveau partenariat avec HAGER et SAGE Europe du Sud. Les parties se sont engagées à adapter leurs outils aux besoins des installateurs électriciens électroniciens. Parallèlement, un parcours de formations continues évolutives sera proposé pour une meilleure maîtrise des logiciels de suivi commercial.
Il faut « sensibiliser les PME au BIM », estime Patrick Liébus

Il faut « sensibiliser les PME au BIM », estime Patrick Liébus

A l’occasion de son discours de mi-mandat en tant que président d’EBC (European Builders Confederation), Patrick Liébus a rappelé l’importance d’adapter le BIM aux besoins des PME afin qu’elles participent pleinement à cette révolution numérique. Parmi les solutions proposées : la simplification des outils de modélisation et leur prise en compte lors de « petits travaux » et « travaux de rénovation ».
Mondial du Bâtiment : Jacques Mézard se félicite de l’engagement du secteur en faveur de la transition numérique

Mondial du Bâtiment : Jacques Mézard se félicite de l’engagement du secteur en faveur de la transition numérique

Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, a inauguré ce jeudi 9 novembre, le Mondial du Bâtiment. Lors de cette visite, il s’est dit fier de l’engagement des acteurs du bâtiment en faveur de la transition numérique et a assuré que le Gouvernement travaillait à la simplification des normes pour qu’il soit plus facile d’entreprendre. Il a également participé à la signature de la charte « Objectif BIM 2022 » lancée par le Plan Transition Numérique pour le Bâtiment.
Simplification : les acteurs de la construction appelés à contribuer

Simplification : les acteurs de la construction appelés à contribuer

Sylvia Pinel, ministre du Logement et de l'Egalité des territoires vient d'annoncer l'ouverture d'une plate-forme Internet destinée à recueillir les propositions des professionnels de la construction pour poursuivre la simplification des normes et de la réglementation. L'objectif est de faire baisser les coûts de construction et de donner un coup de pouce au secteur. Explications.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter