Projet de loi anti-gaspillage : « La REP pourrait coûter 2 milliards d’euros par an au bâtiment » alerte la FFB

Vie des sociétés | 23.09.19
Partager sur :
Projet de loi anti-gaspillage : « La REP pourrait coûter 2 milliards d’euros par an au bâtiment » alerte la FFB - Batiweb
Alors que le projet de loi anti-gaspillage doit être examiné au Sénat, la Fédération Française du Bâtiment (FFB) a souhaité rappelé l’engagement, mais aussi les points de désaccords de la filière du bâtiment, parmi lesquels l’instauration d’un système de Responsabilité Elargie au Producteur (REP), qui risquerait de « coûter près de 2 milliards d’euros par an » au secteur. « Une facture qui impacterait de facto les coûts de la construction », ajoute la fédération dans un communiqué.

La Fédération Française du Bâtiment (FFB) a rappelé ce lundi 23 septembre l’engagement de la filière du bâtiment concernant les objectifs prévus dans le cadre du projet de loi anti-gaspillage.

 

« Ainsi qu’ils l’ont unanimement exprimé le 5 septembre dernier devant la Secrétaire d’Etat Brune Poirson, les professionnels sont pleinement en accord avec les objectifs poursuivis par les pouvoirs publics sur la question des déchets de chantier : amélioration du tri, de la collecte, de la valorisation et lutte contre les dépôts sauvages », souligne la FFB dans un communiqué.

 

Elle réaffirme la détermination des 14 organisations représentatives de la filière du bâtiment et des déchets concernant la mise en place d’un observatoire sur la traçabilité, et la multiplication des points de collecte. Elle est également favorable à la reprise sans frais en déchèteries « des déchets triés issus de filière pour lesquelles c’est utile », pointant que « pour la ferraille (dont la reprise est valorisée financièrement) ou les gravats (dont le coût est inférieur à 10 € la tonne), la gratuité est un non-sens ».

 

Les craintes du secteur concernant l’instauration d’un système REP

 

Elle confie en revanche ses craintes concernant l’instauration d’un système de Responsabilité Elargie au Producteur (REP), qui risquerait de « coûter près de 2 milliards par an » à la filière du bâtiment, et d’augmenter les coûts de la construction.

 

« Aucune analyse d’impact économique sérieuse n’a pu être faite sur les conséquences d’un basculement général des produits et matériaux de construction dans un système REP », s’inquiète-elle.

 

Dans ce contexte, la FFB appelle à la prudence et demande une évaluation sérieuse des impacts économiques : « Il apparaît prématuré d’inscrire dans la loi la forme, le périmètre, les modalités de financement ainsi que les modalités de pilotage du système », conclut-elle, tout en rappelant que les professionnels restent à la disposition des pouvoirs publics pour « trouver des solutions pérennes et économiquement équilibrées ».

 

C.L.

Photo de une : ©Adobe Stock

Redacteur
La sélection de la semaine
BOITCO, la référence de la boite d'incorporation - Batiweb

Main d'oeuvre : BOITCO ne nécessite aucune préparation avant son incorporation (perçage des...


Woven Gradience - Batiweb

Woven Gradience célèbre la couleur tout en se fondant parfaitement avec votre environnement. Comme dans la nature, les...


Verrière d'atelier en acier Bario H.1500mm - Batiweb

La gamme de verrières Bario se compose de verrières fixes en acier pour une installation en intérieur....

Dossiers partenaires
Quartix réalise un record de nouvelles installations de balises de suivi de véhicules - Batiweb

Quartix, l'un des leaders mondiaux en solutions de suivi de véhicules est ravi d'annoncer de solides résultats financier…


L'ouverture de la porte pour le projet pionnier - Batiweb

Le nouveau quartier, avec ses nombreux bâtiments commerciaux et résidentiels, façonnera et modifiera le paysage urbain d…


Un écrin de zinc "Nuit noire", nouvelle couleur VMZINC®, pour une ville à Onet-Le-Château (12) - Batiweb

L’agence ECOUMENE ARCHITECTURE/AMÉLIE COUFFIGNAL ARCHITECTE a imaginé une villa de 170 m2 de surface habitable, de pla…