Déchets du bâtiment : le gouvernement annonce des mesures pour lutter contre les décharges sauvages Législation et règlements | 06.09.19

Partager sur :
Brune Poirson, secrétaire d’Etat auprès de la Ministre de la Transition écologique, a réuni ce jeudi 5 septembre les représentants de la filière du bâtiment pour annoncer des mesures concernant la gestion des déchets et la lutte contre les décharges sauvages. Parmi les annonces : la reprise gratuite des déchets avant l’instauration d’une filière « pollueur-payeur » en 2022. Mais aussi la création de nouveaux points de collecte et d’un observatoire national de la gestion des déchets.

Les organisations professionnelles du bâtiment ont été conviées ce jeudi 5 septembre par Brune Poirson, secrétaire d’Etat auprès de la Ministre de la Transition écologique. Thème en débat : la gestion des déchets issus du bâtiment et la lutte contre les décharges sauvages. Une réunion qui fait suite au décès du maire de Signes (Var), renversé début août par une camionnette qu’il voulait verbaliser car ses occupants venaient de jeter des gravats au bord de la route.

 

Alors que le bâtiment produit chaque année 42 millions de tonnes de déchets, susceptibles d’être abandonnés dans des décharges sauvages, le gouvernement a décidé de prendre des mesures dans l’optique du projet de loi anti-gaspillage pour une économie circulaire, qui sera étudié au Sénat à partir du 18 septembre.

 

Outre le grave impact environnemental, ces décharges sauvages coûtent chaque année entre 340 et 420 millions d’euros aux communes, donc aux contribuables.

 

Dans ce contexte, Brune Poirson a dévoilé les premières mesures qui seront progressivement prises.

 

La gratuité de la reprise des déchets et l’instauration d’une filière « pollueur-payeur »

 

Dans un premier temps, la reprise des déchets en déchetterie sera gratuite pour les professionnels, à condition qu’ils aient préalablement trié leurs déchets par flux de matière (bois, gravats, ferraille etc.). Cette mesure sera ensuite financée par la création, au 1er janvier 2022, d’une filière « pollueur-payeur », comme il en existe déjà pour 14 grandes familles de produits. L’Agence de l’Environnement de la Maîtrise de l’Energie (Ademe) sera chargée dès ce mois-ci de faire une étude de préfiguration, en concertation avec les représentants de la filière du bâtiment.

 

Un observatoire national de la gestion des déchets sera aussi créé pour mieux comprendre où sont produits les déchets,  leur parcours et leur destination finale grâce à un système de traçabilité.

 

Pour densifier le maillage territorial existant, de nouveaux points de collecte des déchets pour les professionnels seront également créés.

 

Enfin, les pouvoirs de contrôle et de sanction des autorités locales seront renforcés pour donner plus de moyens aux élus sur les territoires.

 

C.L.

Photo de une : ©Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Projet de loi anti-gaspillage : la FFB réagit aux propos tenus sur les déchets du bâtiment

Projet de loi anti-gaspillage : la FFB réagit aux propos tenus sur les déchets du bâtiment

Les propos sur le manque d’efforts de recyclage de la filière du bâtiment qui ont été tenus à l’occasion de l’examen du projet de loi anti-gaspillage en Conseil des ministres ont rapidement fait réagir la Fédération Française du Bâtiment (FFB) qui a souhaité rappelé la réalité des chiffres. Elle souligne l’importance de distinguer les déchets de gros œuvre (béton, terre, briques, gravats, tuiles etc.), déjà valorisés aux deux tiers, de ceux issus du second œuvre (bois, plâtre, verre, isolants etc.), encore peu recyclés, mais qui ne représentent que 3% des déchets du bâtiment.
En Savoie, les professionnels du BTP bénéficient d'une déchetterie automatisée

En Savoie, les professionnels du BTP bénéficient d'une déchetterie automatisée

L’entreprise Nantet Locabennes, avec le soutien de l’Ademe, et en partenariat avec l’entreprise savoyarde Appulz basée à Coise, vient d'inaugurer une déchetterie automatisée réservée aux professionnels pour le dépôt à toute heure de la journée de leurs déchets. Le gestion des déchets de chantier en est simplifiée et dispose ainsi d'une meilleure traçabilité. Explications.
Un acteur de l'amélioration thermique certifié ISO 14001

Un acteur de l'amélioration thermique certifié ISO 14001

Pour obtenir la certification ISO 14001, l'entreprise Les Zelles a dû faire des efforts sur tous les plans : traitement des matières premières, suivi des consommations, gestion des déchets, traitement des eaux et nuisances sonores sur ses sites de production... Quoi de plus naturel pour cet acteur de l'amélioration thermique du bâtiment ?
Le gouvernement et le monde HLM trouvent un accord

Le gouvernement et le monde HLM trouvent un accord

Les bailleurs sociaux et le gouvernement ont trouvé un accord hier, mercredi 25 avril, concernant les économies à réaliser pour le monde HLM. Le gouvernement a accepté de réduire les économies de 1,5 milliards d’euros à 950 millions pendant trois ans. Des économies en partie prises en charge par Action Logement – à hauteur de 300 millions d’euros par an – et par la Caisse des dépôts – à hauteur de 50 millions d’euros par an.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter