Fermer

Sécurité sur les chantiers du Grand Paris Express : Valérie Pécresse veut créer un collectif

Publié le 31 mai 2023

Partager : 

Depuis plusieurs mois, la sécurité sur les chantiers du Grand Paris Express est au centre de l’attention, alors qu’un cinquième accident mortel est survenu début avril. Dans ce contexte, Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, propose la création d’un collectif dédié à la sécurité.
Sécurité sur les chantiers du Grand Paris Express : Valérie Pécresse veut créer un collectif - Batiweb

Alors qu’un cinquième accident mortel est survenu sur l’un des chantiers du Grand Paris Express le 6 avril dernier, la Société du Grand Paris a présenté mi-mai son plan visant à renforcer la sécurité sur les chantiers du GPE.

Parmi les mesures annoncées : la mise en place d’un « passeport sécurité » pour les intérimaires – statistiquement davantage touchés par les accidents. Concrètement, les intérimaires – qui représentent un quart du personnel travaillant sur les chantiers du GPE – devront suivre une formation de deux jours pour obtenir cette attestation.

Par ailleurs, un conseil de la sécurité sur chantiers, composé d’experts indépendants, formulera des recommandations. Autres pistes : instaurer un bonus financier, ou au contraire exclure des appels d’offre les entreprises enregistrant un certain nombre de manquements.

Le 10 mai dernier, une journée avec des ateliers dédiés à la prévention s’était également tenue, entraînant l’arrêt de la quasi-totalité des chantiers du Grand Paris Express, soit environ 140 sites.

 

Un collectif dédié à la sécurité sur les chantiers

 

Ce mercredi, Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, a également proposé de créer un collectif pour progresser sur la sécurité des chantiers du Grand Paris Express.

« Nous sommes prêts à créer un collectif afin de progresser sur la sécurité des chantiers (...). Un tel travail pourrait être engagé avec tous les maîtres d'ouvrage des transports publics d'Île-de-France, SNCF Réseau, la SGP, Île-de-France Mobilités, la RATP, la Fédération régionale des travaux publics, les services de l'inspection du travail, ceux de la Cramif », a détaillé Valérie Pécresse en séance plénière du conseil régional.

« Notre objectif, c'est de bâtir ensemble un continuum de sécurité, d'auditionner les partenaires sociaux, et d'aller de la prévention jusqu'au renforcement des contrôles réalisés par l'État », a-t-elle ajouté.

La présidente de la région Île-de-France souhaite également la création d’un « lieu de mémoire à l'inauguration du Grand Paris Express, en hommage à tous les compagnons qui auront laissé leur vie sur ce chantier ».

Pour rappel, depuis le lancement des premiers chantiers en 2015, le Grand Paris Express recense cinq accidents mortels, et une trentaine d’accidents « graves ». 

La Société du Grand Paris bientôt rebaptisée ?

 

La Société du Grand Paris pourrait voir ses compétences élargies dans toute la France, selon une proposition de loi présentée ce mardi à l’Assemblée nationale par le député Jean-Marc Zulesi (Renaissance). L’organisme serait renommé « Société des Grands Projets », et participerait à la mise en place d’au moins 10 « services express régionaux métropolitains » (SERM) d’ici 10 ans. La proposition de loi élargissant ses fonctions doit maintenant être examinée en séance publique le 12 juin prochain.
 

 

Claire Lemonnier (avec AFP)
Photo de une : Adobe Stock

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.