Fermer

Rénovation énergétique : Saint-Gobain réclame une logique d’investissement sur 10 ans

À l’occasion de ses vœux, Benoît Bazin, directeur général du groupe Saint-Gobain, a appelé à lancer une logique d’investissement pluriannuelle pour la rénovation énergétique, afin de donner plus de visibilité aux professionnels du bâtiment, et leur permettre d’investir davantage dans la formation.
Publié le 06 janvier 2023

Partager : 

Rénovation énergétique : Saint-Gobain réclame une logique d’investissement sur 10 ans - Batiweb

En octobre dernier, Benoît Bazin, directeur général du groupe Saint-Gobain, appelait à lancer un « Plan Marshall » de la rénovation énergétique, et à investir davantage dans la rénovation globale, notamment grâce au soutien des banques.

En ce début janvier, le DG de Saint-Gobain a réitéré cet appel, et regretté que le budget de MaPrimeRénov’ n’ait été augmenté que de 500 000 euros, pour un total de 2,5 milliards d'euros en 2023. Selon lui, 10 milliards d’euros – pouvant être ponctionnés sur l’enveloppe du bouclier énergétique – seraient nécessaires pour intensifier la rénovation énergétique des bâtiments.

« Nous plaidons pour un plan massif pour faire baisser la facture énergétique des bâtiments publics, écoles, hôpitaux et augmenter le confort des gens qui sont à l'intérieur », a-t-il insisté jeudi lors de ses vœux.

« Lorsque tout le parc sera au standard basse consommation, la France n'aura plus besoin d'importer de gaz du tout », a par ailleurs souligné Thierry Fournier, directeur général pour l'Europe du sud.

 

Investir dans la montée en compétences

 

Benoît Bazin a également appelé à lancer « une logique d’investissement sur 10 ans », pour donner plus de visibilité aux professionnels du bâtiment, notamment en matière de formation des effectifs, alors que le secteur de la construction doit monter en compétences sur la décarbonation des matériaux et l’analyse du cycle de vie.

Le dirigeant du groupe a estimé que le plan France 2030 « planifiait un peu la programmation climatique, mais pas assez celle des compétences ».

« Au XXIème siècle, quand il y a un sujet majeur d'investissement pour la planète, il faut entrer dans une logique d'investissement, s'engager de façon pluri-annuelle », a-t-il souligné. « Je sais que c'est très difficile pour les collectivités d'entrer dans une logique pluri-annuelle alors qu'on est sur des annuités budgétaires en comptabilité publique », a-t-il toutefois admis.

 

Claire Lemonnier
Photo de une : Adobe Stock

Par Claire Lemonnier

Sur le même sujet

Formez-vous avec Isover Placo® !

Vous êtes RGE et souhaitez renouveler votre label ? Vous voulez obtenir le label ? Vous avez envie de monter en compétences ou de faire grandir vos équipes ? Inscrivez-vous aux formations Isover Placo®...

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.