Fermer

Notre-Dame de Paris : les abords de la cathédrale seront végétalisés

Après avoir lancé un concours pour réinventer les abords de la cathédrale Notre-Dame de Paris, la Ville de Paris a dévoilé ce lundi l’équipe lauréate, qui sera chargée de ce réaménagement. Le projet, doté d’une enveloppe de 50 millions d’euros et entièrement financé par la ville, a pour ambition d’ouvrir les perspectives, végétaliser et rafraîchir les alentours pour les rendre davantage agréables à la promenade.
Publié le 28 juin 2022

Partager : 

Notre-Dame de Paris : les abords de la cathédrale seront végétalisés - Batiweb

Il y a quelques jours, l’établissement public en charge de la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris annonçait la restauration des vitraux, qui, bien que n’ayant pas été endommagés pendant l’incendie, ont pour certains été exposés aux fumées et doivent donc être dépoussiérés. 

Parallèlement à la reconstruction post-incendie se joue un autre chantier : celui du réaménagement des abords de la cathédrale, souhaité par la Ville de Paris.

En septembre 2021, la Mairie de Paris lançait un concours pour réaménager les abords de l’édifice. Deux mois plus tard, quatre équipes finalistes étaient annoncées parmi 39 participantes. Ces finalistes ont pu s’appuyer sur la maquette 3D conçue par l’entreprise Autodesk pour présenter leur projet au jury.

« La visualisation en 3D des projets des candidats, issue de l’utilisation des technologies Autodesk dans le cadre du mécénat, a permis au jury de s’immerger dans les propositions de réaménagement de ce quartier historique de Paris, mais aussi de bien appréhender les contraintes du site », témoigne Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la Mairie de Paris.

Nouvelle étape ce lundi, puisqu’Anne Hidalgo, maire de la capitale, a dévoilé l’équipe lauréate. Il s’agit du bureau d’architecture Bas Smets, accompagné des agences d’architectes GRAU et Neufville-Gayet.

 

Ouvrir, végétaliser et rafraîchir

 

Le projet retenu fera notamment la part belle à la végétalisation. Le parvis devrait être transformé en une clairière entourée d’arbres pour offrir de l’ombre aux visiteurs par temps de canicule. L’idée étant de créer un îlot de fraîcheur pour anticiper les effets du réchauffement climatique.

L’arrière de la cathédrale devrait quant à lui devenir un square offrant une vue dégagée sur le monument et la Seine : « L’espace derrière la cathédrale, aussi grand que la place devant, est aujourd’hui divisé par des haies et des clôtures. Nous proposons de créer un grand square continu entre le chevet et la Seine autour d’une pelouse généreuse qui s’ouvre sur les arcs-boutants et les vitraux », détaille Ingérop, partenaire du projet.

Le parking souterrain deviendra quant à lui le centre d’accueil des visiteurs, et proposera un nouvel accès à la crypte archéologique, ainsi qu’une ouverture sur la Seine.

Le défi de ce projet à 50 millions d’euros ? Parvenir à terminer le gros des travaux d’ici le deuxième semestre 2024, pour permettre la réouverture de la cathédrale aux fidèles et aux visiteurs avant les Jeux Olympiques de Paris 2024, qui débuteront fin juillet. La version définitive du réaménagement ne devrait toutefois pas être livrée avant 2027.

 

Claire Lemonnier
Photo de une : Adobe Stock

Par Claire Lemonnier

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.