Entre 2020 et 2021, le BTP concentre toujours le plus d’apprentis

Vie des sociétés | 05.09.22
Partager sur :
Entre 2020 et 2021, le BTP concentre toujours le plus d’apprentis - Batiweb
Ce lundi 5 septembre, le baromètre ISM-MAAF dévoilait sa quatrième édition de l’année. L’occasion d’analyser l’avant-après de la réforme apprentissage, appliquée il y a quatre ans jour pour jour, sur la dynamique de formation. Encore une fois, le BTP trône en tête des secteurs qui forment le plus, bien que le nombre d’inscriptions progresse moins rapidement que d’autres activités.

Publié tous les trimestres, le baromètre de l’artisanat de l’Institut Supérieur des Métiers (ISM) et la MAAF revient ce lundi 5 septembre. Dans cette édition, l’étude propose un bilan post-réforme de l’apprentissage, entrée en vigueur il y a quatre ans jour pour jour. 

Premiers chiffres : 175 950 apprentis ont été accueillis et formés par des entreprises de moins de 20 salariés durant l’année scolaire 2020-2021. Cela représente 21 830 apprentis formés de plus par rapport à l’année 2019-2020 (+14 %). Selon le baromètre ISM-MAAF, « le nombre d’apprentis de l’artisanat atteint son plus haut niveau depuis 2010 ».

Progression de l'apprentissage dans l'artisanat en France entre 2019-2020 et 2020-2021

Sur le plan territorial, l’apprentissage progresse dans toutes les régions, avec un rebond dans les régions où il est moins présent. C’est l’Île-de-France qui enregistre la plus forte hausse (+22 %), avec pourtant le taux le plus faible du pays (7 apprentis pour 100 entreprises artisanales contre 12 en moyenne). La Normandie se retrouve en seconde position avec +19 % des apprentissages, et l’équivalent d'1 apprenti pour 5 entreprises. 

Vient après la moitié Sud du territoire, entre la Provence-Alpes-Côte d’Azur (+19 %) et en Occitanie (+14 %), bien que ces zones concentrent respectivement que 9 et 10 % des contrats d’apprentissages dans les entreprises artisanales.

La réforme de l’apprentissage, un catalyseur pour l’artisanat

 

Autre observation du baromètre ISM-MAAF : l'impact positif de la réforme de l’apprentissage sur la dynamique de l’artisanat. Entrée en vigueur en septembre 2018, la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel aurait permis « la simplification des conditions d’exécution du contrat, la revalorisation de la rémunération des apprentis et la mise en place d’une aide unique de l’État pour les entreprises d’accueil ont permis de renforcer l’attractivité d’une voie déjà plébiscitée », développe Marielle Vo-Van Liger, directrice Marketing et Communication MAAF. 

Ainsi, l’artisanat compte 28 % des apprentis pour l’année 2020-2021, et un apprenti pour sept entreprises dans les entreprises de moins de 20 salariés. La croissance de ce nombre va de pair avec une hausse d’inscriptions dans l’enseignement supérieur, en particulier en BTS, où +60 % d’inscriptions en apprentissage se sont déroulées entre 2020 et 2021. A l’inverse, le nombre d’apprentis en CAP recule de 5 %, mais représente quand même la moitiés des entrants. 

D’ailleurs, le niveau d’apprentis dans le supérieur continue de grimper. Pour preuve, entre l’année 2019-2020 et 2020-2021, le total des apprentis inscrits en première année dans un diplôme du supérieur est passé de 16 200 (11 % des apprentis inscrits) à 25 300 (18 %). 

« Le nombre d’apprentis de plus de 25 ans est ainsi passé de 2 580 en 2019-2020 à 3 920 en 2020-2021. Globalement, l’âge moyen des apprentis progresse, ce qui est lié à plusieurs facteurs. D’abord, l’augmentation de la fréquence de la poursuite d’études. 42 % des apprentis de l’artisanat enchaînent en effet plusieurs diplômes de formation, soit pour monter en niveau de qualification, soit pour se former à plusieurs métiers et spécialités connexes. Par ailleurs, on observe de plus en plus d’entrées tardives en formation professionnalisante : de nombreux jeunes se réorientent en cours de lycée ou d’études supérieures », décrypte Catherine Élie, directrice des études de l’ISM. 

L’artisanat du BTP, toujours le secteur favori des apprentis

 
Si l’on compare par secteur, on remarque que le secteur bâtiment concentre - après l’alimentation (44 %), le plus d’étudiants enchaînant les diplômes (42 %). Toutefois, l’insertion dans l’emploi reste bien meilleure pour les apprentis d’un diplôme de niveau BP/BAC ou supérieur dans le BTP, avec un taux d’emploi similaire entre le BP (74 %) et le BTS (74 %).

Taux d'emploi des apprentis selon le niveau d'études et le secteur en 2020-2021

A noter également qu’en volume, le bâtiment rassemble la plus grande cohorte d’apprentis (67 730 apprentis formés en 2020-2021), restant sur la tendance de l’année précédente.

Chez les entreprises artisanales du BTP de moins de 20 salariés, ce sont celles spécialisées en travaux d’électricité, de maçonnerie, de menuiserie et de plomberie qui ont formé le plus d’apprentis. Toujours dans cette taille d’entreprise, seuls les diplômes d’installations d’ascenseurs, de clôtures et de stores sont représentés dans le top des formations recensant la forte progression des apprentissages. 

Palmarès des inscriptions en apprentissage de l'artisanat entre 2020-2021

D’autres activités provoquent des vocations sur cette période 2020-2021 : fabrication de bières artisanales, nettoyage de bâtiments, fabrication d’articles en cuir et de vêtements...
 

Virginie Kroun

Photo de Une : Adobe Stock 
 

Virginie.kroun
La sélection de la semaine
Formation Chef de chantier Bâtiment - Gros œuvre - Batiweb

À la fois technicien et homme de terrain, le Chef de chantier – Gros oeuvre gère les opérations...


PRB propose une nouvelle gamme Responsable & Durable - Batiweb

PRB étoffe sa gamme Responsable & Durable avec de nouvelles références venant compléter ceux...


KIT ADIAPLAY : kit de rafraîchissement adiabatique autonome - Batiweb

Rafraîchisseur d'air autonome, avec diffuseur intégré, prêt à l'emploi. Idéal...

Dossiers partenaires
Eco-mobilier agréé par l’Etat pour le recyclage des produits et matériaux de construction du bâtiment. - Batiweb

Eco-mobilier est agréé par l’Etat pour le recyclage des produits et matériaux de construction non inertes non dangereux,…


Plan de sobriété énergétique, réduction de la consommation… La prise connectée LEDVANCE devient un allié de la chasse au gaspillage énergétique - Batiweb

Réduire de plus de 10 % la consommation d’énergie d’ici deux ans par rapport à 2019 : c’est l’objectif ambitieux que s’e…


Boît’coque : la boîte de réservation économique et pratique - Batiweb

Devenue un véritable indispensable des travaux de plomberie, la boîte de réservation s’adapte aux besoins des plombiers …

information bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb