Qu’est-ce que la formation obligatoire à la prévention des risques amiante ?

Législation | 15.07.22
Partager sur :
Qu’est-ce que la formation obligatoire à la prévention des risques amiante ? - Batiweb
Les personnes travaillant sur des matériaux susceptibles de contenir de l’amiante s’exposent à des risques considérables pour leur santé. Ils doivent donc se former au préalable afin de se protéger, mais également de protéger leurs collègues et les personnes qui entourent le chantier. C’est pour cette raison que la formation à la prévention des risques amiante est obligatoire.

L’amiante est un matériau naturel fibreux, dangereux aussi bien pour la santé que pour l’environnement. Reconnu comme substance cancérigène, il est interdit dans la construction de nouveaux bâtiments et structures depuis 1997. Cependant, près de 25 ans après son interdiction l’amiante est toujours présent dans de nombreux endroits comme les toitures de bâtiments, les navires, structures ou encore terrains amiantifères. L’amiante cause donc toujours beaucoup de dégâts, c’est pourquoi la formation professionnelle et la prévention de ces risques sont primordiales. 

 

professionnel de l'amiante en combinaison de protection

 

Quel est le but des formations amiante ? 


Lorsque les matériaux contenant de l’amiante, comme le fibrociment par exemple, sont poncés, percés, découpés ou qu’ils se dégradent naturellement, ils émettent de la poussière d’amiante. Cette poussière contient des fibres d’amiante. Très fines, elles sont invisibles à l’œil nu et donc difficiles à détecter. De plus, elles s’infiltrent facilement dans les poumons et causent ainsi des maladies respiratoires comme le cancer des poumons. Ces maladies peuvent mettre jusqu’à 40 ans après la première exposition à apparaitre. 

Les risques d’exposition sont donc beaucoup plus importants chez les professionnels du BTP, qui peuvent être amenés à travailler sur des matériaux contenant de l’amiante. En effet, l’amiante reste, encore aujourd’hui, la deuxième source de maladies professionnelles selon l’Anses. C’est pour cette raison qu’il est important que les professionnels travaillant avec l’amiante se forment afin de minimiser les risques pour eux, ainsi que pour ceux qui les entourent. 

 

Comment travailler dans l'amiante ?

 

Depuis son interdiction en 1997, les obligations liées à l’amiante, que ce soit en termes de protection ou de formation, ont évolué. L’arrêté du 23 février 2012 qui s’applique au Code du travail oblige ainsi tout travailleur susceptible d’être exposé à l’amiante dans le cadre de son activité professionnelle à bénéficier au préalable d’une formation à la sécurité spécifique. Cette obligation concerne aussi bien les professionnels salariés que les indépendants. A l’issue de la formation, les professionnels se voient remettre une attestation de compétence. Pour bénéficier de la formation, le professionnel doit pouvoir présenter à l’organisme de formation ou à son employeur un document attestant qu’il a été reconnu apte par la médecine du travail. Cette aptitude médicale tient notamment compte des contraintes liées au port d’une protection respiratoire, obligatoire pour les interventions sur l’amiante. 

La formation amiante est spécifique au type d’activité. En effet, les modes d’opération et les moyens de minimiser les risques dépendent de la nature du travail effectué. On distingue ainsi deux catégories : 

  • Les travaux en sous-section 3 : travaux de retrait ou d’encapsulage d’amiante et de matériaux, équipements, matériels ou articles en contenant, y compris en cas de démolition, 
  • Les interventions en sous-section 4 : interventions sur des matériaux, équipements, matériels ou articles susceptibles de provoquer l’émission de fibres d’amiante. 

La formation spécifique à la sous-section 3 doit être obligatoirement assurée par un organisme de formation certifié. La formation concernant la sous-section 4 peut être assurée par un organisme de formation ou par l’employeur directement. 

La formation varie également en fonction du niveau de responsabilité, de qualification et d’expérience du travailleur concerné. On distingue ainsi trois catégories de professionnels, définies par la réglementation : 

  • Le personnel d’encadrement technique : l'employeur et tout travailleur possédant, au sein de l'entreprise, une responsabilité au niveau des prises de décisions technico-commerciales, des études, de l'établissement des documents techniques ou contractuels, de la définition, de l'organisation et de la mise en œuvre des spécifications et des moyens techniques ;   
  • Le personnel d’encadrement de chantier : travailleur ayant, au sein de l'entreprise, les compétences nécessaires pour diriger et coordonner l'exécution des travaux, mettre en œuvre le plan de retrait ou de confinement, ou le mode opératoire ;  
  • Le personnel opérateur de chantier : tout travailleur chargé d'exécuter des travaux et/ou d'installer, de faire fonctionner et d'entretenir les matériels qui lui sont confiés, dans le respect des procédures, du plan de retrait ou de confinement, ou du mode opératoire. 

 

équipements de protection contre l'amiante

 

Comment se passe une formation amiante ?  


Peu importe la catégorie ou la nature du travail, la formation comprend les aspects théoriques de la prévention des risques amiante, mais également des mises en situation pratiques. La formation doit être facilement compréhensible et toujours s’adapter à l’évolution des connaissances et des techniques du secteur de l’amiante. La formation comprend notamment des enseignements sur les différents outils de sécurité, les équipements de protection individuelle ou encore les modes opératoires permettant de minimiser les risques d’émission de poussière d’amiante.

Les professionnels travaillant au contact de l’amiante sont tenus de se tenir à jour en ce qui concerne l’évolution de la réglementation et de la prévention des risques amiante. C’est pour cette raison qu’il existe plusieurs types de formation : 

  • La formation préalable : la formation obligatoirement suivie par tout travailleur préalablement à sa première intervention susceptible de l'exposer à l'amiante ; 
  • La formation de premier recyclage : la formation obligatoirement suivie par tout travailleur à l'issue de la période de validité de sa formation préalable dont le but est de s'assurer que le travailleur a assimilé les enseignements de la formation préalable ;
  • La formation de recyclage : la formation périodique obligatoirement suivie par tout travailleur à l'issue de la période de validité de sa dernière formation de recyclage, lui permettant de mettre à jour ses connaissances en tenant compte notamment de l'évolution des techniques et de la réglementation. 

La durée de la formation dépend de la catégorie de travaux. Pour les travaux de sous-section 3, la formation préalable dure au moins 10 jours pour le personnel d’encadrement technique et de chantier et 5 jours pour le personnel opérateur de chantier. Les formations de recyclage durent 2 jours, peu importe la catégorie des professionnels. La première formation de recyclage est à réaliser au maximum 6 mois après la formation préalable. Par la suite, les formations de recyclage sont à réaliser au plus tard 3 ans après la formation de recyclage précédente

En ce qui concerne les travaux de sous-section 4, la formation préalable dure au moins 5 jours pour le personnel d’encadrement technique et de chanter et 2 jours pour le personnel opérateur de chantier. Les formations de recyclage durent au moins une journée et sont à réaliser au plus tard 3 ans après la formation préalable ou après la formation de recyclage précédente

A l’issue de la formation amiante, une évaluation permet de valider les acquis de la formation. Une attestation de compétence est ensuite délivrée par l’entité ayant assuré la formation. 

Mariane.albrieux
La sélection de la semaine
DELTA-FLORAXX TOP : nappe drainante à stockage d'eau pour toits verts - Batiweb

La nappe DELTA-FLORAXX TOP est destinée à la réalisation de la couche de drainage et de rétention...


Poignée en aluminium finition texturée 4865 - Batiweb

Poignée Design en aluminium et finition texturée, 20 coloris disponibles, Ral supplémentaire sur demande,...


Échafaudages sur consoles : les polyconsoles - Batiweb

Les échafaudages sur consoles sont particulièrement adaptés pour les travaux de charpente et de couverture....

Dossiers partenaires
Mon Diag’Phonic, le service de diagnostic acoustique en ligne par ISOVER et Placo® - Batiweb

ISOVER et Placo® vous offrent un outil unique, Mon Diag’ Phonic pour répondre aux nuisances sonores et offrir un meilleu…


Simplifiez-vous la RE2020 : la filière des tuiles et briques construit son avenir décarboné - Batiweb

Consciente des enjeux et pour améliorer encore ses performances, la filière a pris des engagements forts avec l’Etat pou…


La terre cuite colorée - Batiweb

Issue de la recherche Rairies Montrieux, la collection plaquettes de parement Engobé réconcilie le naturel et l’urbain, …

informationbloqueur de pub détécté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb